Regards tournés vers l’avenir et le passé

La Présidente du Sénat Christine Defraigne est actuellement en mission officielle en Arménie. Un voyage qui lui a déjà donné l’occasion de converser avec le Premier ministre mais aussi le Président de la République.

Arrivée sur le sol arménien le mardi 1er novembre, Christine Defraigne en repartira théoriquement ce jeudi 3 novembre. Un court séjour, donc, mais intense et riche en rencontre de haut niveau pour la Présidente du Sénat.
Et pour cause : elle aura eu l’opportunité d’avoir un entretien avec Serge Sargsian, le Président de la République d’Arménie, qui a notamment souligné l’engagement constant de Christine Defraigne par rapport aux préoccupations arméniennes mais aussi ses efforts pour approfondir les relations entre l’Arménie et la Belgique (compte-rendu local à lire par ici).
Karen Karepetyan, le Premier ministre, a également rencontré la Présidente du Sénat de Belgique. Il a entre autre déclaré que son pays était désireux d’intensifier le dialogue politique avec la Belgique, diversifier les relations économiques et commerciales et approfondir la coopération en matière de culture et d’éducation (davantage de détails par ici).
D’autres rencontres figuraient aussi au programme de Christine Defraigne : Galoust Sahakian, le Président de l’Assemblée nationale, Shirak Torosyan, le Président du groupe d’amitié Arménie-Belgique de l’Assemblée nationale, l’Archevêque Nathan Hovhannissian…
Last but not least, une série de visites ont émaillé le séjour de la Présidente du Sénat : le musée Paradjanof, la bibliothèque des manuscrits (Manetaran)… sans oublier le mémorial du Génocide de 1915. Christine Defraigne a d’ailleurs rappelé que, dès 1998, le Sénat belge avait adopté une résolution reconnaissant ces funestes événements.