Le groupe MR du Sénat a visité l’entreprise Spacebel

Le 18 mai 2022, Gaëtan Van Goidsenhoven, notre chef de groupe et président de la Plateforme Espace du Sénat, et Gregor Freches, notre Sénateur germanophone, ont rendu visite à l’entreprise Spacebel. Cette société, basée à Liège, est active dans de nombreux domaines du spatial.

Créée en 1988, Spacebel était initialement spécialisée dans la conception de logiciels pour l’ensemble des composants d’une mission spatiale : satellites, lanceur, instruments, tour de contrôle et centre d’opérations, entre autres.

Aujourd’hui, l’entreprise propose également des solutions d’observation de la terre depuis l’espace. Les applications sont nombreuses et permettent, notamment, de monitorer l’évolution et la bonne santé de forêts et d’aider les agriculteurs dans leur travail.

De plus, ils ont les compétences nécessaires pour créer une mission spatiale complète pour leurs clients : définir les objectifs en terme technique, choisir les instruments, les satellites et lanceurs adéquats.

Spacebel a déjà réalisé plus de 50 missions, entre autres pour l’Agence spatiale européenne et le Centre national d’études spatiales. Cette entreprise est également le leader européen pour la conception de simulateurs de satellites. Ces outils sont extrêmement importants lors de missions dans l’espace. En effet, ils permettent, par exemple, de tester de nouvelles mises à jour de logiciel dans un simulateur avant de les télécherger à un satellite en orbite. Mais également, en cas de problème, de mieux comprendre la situation de l’engin de l’espace et de tester des solutions potentielles avant de les mettre en œuvre.

Lors de cette visite, nous avons également discuté des impacts, pour le secteur spatial européen, de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. En effet, de nombreuses missions européennes étaient le fruit d’un partenariat avec la Russie, notamment au travers de l’utilisation du lanceur Soyouz. Évidemment, tous ces projets de coopération sont à l’arrêt, de nouvelles solutions doivent être trouvées, et cela a un impact important sur les budgets de l’ESA.

Enfin, le problème du recrutement a été abordé. Spacebel, comme la majorité des entreprises de ce secteur, a beaucoup de difficultés pour trouver du personnel qualifié. Dans le cas de cette entreprise, c’est même le principal frein à leur croissance. Nous avons discuté de l’importance de motiver les jeunes à envisager une carrière dans le spatial, et, surtout, les filles, qui sont dramatiquement sous-représentées dans ce secteur passionnant et vital.